Chansons bretonnes sur imprimés populaires
Base de données de feuilles volantes
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : C-00027
Titre breton (normalisé) : Torfed Pantin (Lallour)
Titre français (normalisé) : Le crime de Pantin (Lallour)
Auteur (normalisé) : Lallour (Jean-Marie Auguste)
Genre : En vers
Langue : Breton
Résumé :
Par Troppmann, en 1869. Qui croirait que près de Paris on puisse commettre un tel crime. Dans la nuit, nul n’avait osé sortir en entendant les cris et le meurtrier pu tranquillement voler, enterrer les corps et partir vers le Havre. Prêt à s’embarquer, un policier contrôlant les papiers l’interpelle. Il s’enfuit et se jette à l’eau. Récupéré, il est emprisonné.
Originaire d’Alsace, d’une bonne famille de Cernay, il avait envie de faire fortune et de partir en Amérique. Il entraîne Klinck dans une combine devant soi-disant rapporter de l’argent mais en fait tue et dépouille Klinck puis essaie de soutirer de l’argent à la femme de ce dernier. Le fils, délégué pour aller vers son père sera tué également et Troppmann écrit à nouveau faisant croire que Klinck est blessé, ne peut écrire, et incitant la femme à venir à Paris avec l’argent.
Méfions-nous de trop aimer l’argent et les plaisirs et préférons un travail honnête. Plutôt que les grandes villes, mieux vaut nos campagnes où tous se connaissent.

Thèmes : Autres crimes

Détails du chant

Titre : An torfed Pantin commettet e kichen Paris e creis ar mis guengolo gant eur muntrer iffam var eur groeg douguerez heuliet gant pemp buguel hac enterret er memez parc
Auteur : L
Structure : 40c 8v 8 et 7p alt.

Éditions sur feuilles volantes

  • Référence F-00019 - unique chant de l’imprimé -

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook