Chansons bretonnes sur imprimés populaires
Base de données de feuilles volantes
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : C-01106
Titre breton (normalisé) : Pemp beuzet gant un tad digalon (25-9-1885)
Titre français (normalisé) : Cinq noyés par un père sans pitié (25-9-1885)
Auteur (normalisé) : Quéinec (Michel)
Genre : En vers
Langue : Breton
Résumé :
Attention que la pauvreté ne conduise au suicide ! François-Marie Paul, de Trémaouezan, à noyé femme et enfant pour mettre un terme à leur pauvreté. Les époux se sont entendus, ont pris le car jusqu’à la côte. Prenant leurs enfants dans leurs bras, ils sont entrés dans l’eau malgré les pleurs de leurs enfants. Mais, à la dernière minute, le père ne s’est pas noyé et ramène les corps au rivage.
Père sans cœur, qu’as-tu fait ? La justice devrait te faire mourir ! Mieux vaut mendier que tuer !
[Il sera condamné aux galères à perpétuité le 13-1-1886].

Thèmes : Infanticides ; Autres crimes ; Pauvreté

Détails du chant

Titre : Guerz var pemp beuzet gant eun tad digalon. - Fanch-Mari Paul, a Dremaouezan, en deus beuzet he bevar grouadur hag he c’hreg, d’ar 25 a viz guengolo 1885, e Feunteun-Aon, e parres Guipavas
Auteur : M. Quéinec
Structure : 22c 4v 8p

Éditions sur feuilles volantes

  • Référence F-00899 - p. 6-8 - chant n°2 -


Retour à la recherche
Contact Page Facebook