Chansons bretonnes sur imprimés populaires
Base de données de feuilles volantes
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : C-02574
Titre breton (normalisé) : Ar gaezh vamm (1833)
Titre français (normalisé) : La pauvre mère (1833)
Auteur (normalisé) : Le Joubioux (Jean-Marie)
Genre : En vers
Langue : Breton
Résumé :
(Histoire arrivée en 1833 dans une île près de Vannes) Pourquoi cette femme scrute l’horizon ? « Mon Dieu ! Je ne vois aucun bateau, mes cinq enfants sont morts… Que deviendrai-je sans eux ? Que dire à leur père qui me reprochera leur départ en mer ? ». Elle passe la journée à aller du rivage à sa maison où elle pleure et à l’église où elle prie. Le cœur défaillant, une longue nuit se passe, puis la matinée mais, après-midi, une voile atteint le rivage de l’île d’Arzh… « Mes cinq enfants sont vivants, j’ai pu les embrasser. Prenez, mon Dieu, le reste de ma vie ! ».

Thèmes : Les paysans, pâtres, pêcheurs, marins, commerce maritime

Détails du chant

Titre : Er geah vam
Auteur : Le Joubioux

Éditions sur feuilles volantes



Retour à la recherche
Contact Page Facebook