Chansons bretonnes sur imprimés populaires
Base de données de feuilles volantes
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : C-00064
Titre breton (normalisé) : Ar peoc’h etre broioù bras Europa (3-1856)
Titre français (normalisé) : La paix générale signée à Paris entre les grandes puissances d’Europe, fin mars 1856
Auteur (normalisé) : Derrien (Pierre)
Genre : En vers
Langue : Breton
Résumé :
Voici enfin le jour tant désiré.
Après la prise de Sébastopol par notre armée, Alexandre II, fils de Nicolas, voulut combattre pied à pied mais fut arrêté par l’hiver. L’empereur d’Autriche, son ami, l’en dissuada et conseilla de laisser la mer Noire ouverte à tous, reconnaître l’indépendance de la Turquie, ne pas reconstruire les forts détruits, laisser la Valachie au Sultan. Accord et décision de conférence à Paris.
Les puissances conviennent d’abord d’une trêve et de garder leurs conversations secrètes. On voyait avec angoisse la date de la fin de la trêve se rapprocher mais un jour avant tous les ministres délégués ont signé.
Les télégraphes ont diffusé la nouvelle. Le dimanche soir, toutes les maisons furent illuminées. Mères vous reverrez bientôt vos fils. On voit soldats et matelots revenir. Et vous parents qui ne voyez pas revenir votre enfant vous mouillerez de vos larmes le pavé de l’église.

Thèmes : Combats, batailles, bagarres collectives

Variantes

Éditions sur feuilles volantes



Retour à la recherche
Contact Page Facebook