Chansons bretonnes sur imprimés populaires
Base de données de feuilles volantes
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : C-00341
Titre breton (normalisé) : Ar baelon losket. An euredoù a-enep youl an dud yaouank
Titre français (normalisé) : La poêle brûlée. Les mariages contre la volonté des enfants
Auteur (normalisé) : Sinquin (Charles)
Genre : En vers
Langue : Breton
Résumé :
Sur deux jeunes qui ne font que pleurer depuis qu’ils sont séparés contre leur gré. Leurs parents en sont cause. La poêle sur le feu représente les peines de corps et d’esprit et combien les satisfactions sont d’abord cachées.
Je vous en supplie, parents, pour or ni pour argent, ne séparez pas vos enfants qui s’aiment. Et si vous les unissez contre leurs sentiments, ne vendez pas le cœur de vos enfants.
Les deux jeunes séparés : Vous qui avez fait ma joie, je viens vous parler avant de mourir. – J’ai comme vous les larmes aux yeux en songeant à notre temps de bonheur. Nous nous étions choisis et avons été séparés. Maintenant nos cœurs sont brisés. J’aurais voulu que nous soyons unis toute notre vie. J’en ai perdu l’esprit. Mon Dieu, faites qu’après ma mort, j’ai un air soulagé que les gens disent « Ce corps ne regrette pas de quitter un monde de souffrance ».

Thèmes : Autres refus des parents

Détails du chant

Titre : Chanson ar baelen losquet composet oar sujet ar Separasion etre daou zen yaouanc, a d’an dud Demezet enep o santimant
Auteur : Charles Sinquin
Structure : 48c 4v 13p
Timbre : Va flaneden zo caled

Éditions sur feuilles volantes



Retour à la recherche
Contact Page Facebook