Chansons bretonnes sur imprimés populaires
Base de données de feuilles volantes
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : C-00647
Titre breton (normalisé) : Ar vamm devet gant he bugale (26-11-1886)
Titre français (normalisé) : La mère brûlée vive par ses enfants (26-11-1886)
Auteur (normalisé) : Taoc (Jean-Marie)
Genre : En vers
Langue : Breton
Résumé :
À Romorantin, près de Blois, quatre misérables se sont entendus pour brûler une pauvre veuve.
Devenue trop vieille pour travailler, elle pensa aller se reposer chez sa fille mariée. Mais sitôt qu’elle lui eut donné son argent, elle fut maltraitée. Et ses deux autres fils étaient furieux de voir que leur sœur avait reçu cet argent. Puis la fille, son mari et ses deux frères décident de tuer la veuve en faisant un grand feu. Son corps se consuma, sauf sa tête, ce qui dévoila le crime.
La fille et le gendre furent condamnés à mort, le fils ainé : prison à perpétuité, et le plus jeune à 20 ans.

Thèmes : Autres crimes

Détails du chant

Titre : Guerz truezus var sujet eur vreg devet en beo gant e bugale. Daou guillotinet d’ar bevar varn’hugent a viz genveur 1887
Auteur : Taoc
Structure : 28c 4v 12p
Timbre : Var eun ton meurbet trist

Éditions sur feuilles volantes



Retour à la recherche
Contact Page Facebook