Chansons bretonnes sur imprimés populaires
Base de données de feuilles volantes
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : C-01066
Titre breton (normalisé) : Div blac’h merzheriet e Taole (5-1892)
Titre français (normalisé) : Deux filles martyrisées à Taulé (5-1892)
Auteur (normalisé) : Le Brun (Louis)
Genre : En vers
Langue : Breton
Résumé :
Il y a maintenant des gens qui sont pires que des bêtes. À Taulé, au village de Braquen, deux femmes en pleine santé ont été tuées : la veuve Tanguy, frappée de 7 coups de couteaux, a souffert pendant une journée et demie avant de rendre l’âme, et sa fille Jeannie, a eu la tête fracassée avec une lourde pierre. François le Guyader a découvert les meurtres et alerté. Après deux mois de recherches, la police n’a pas trouvé le coupable. Si la justice des hommes ne l’a pas jugé, il le sera par le tribunal de Dieu. Que son sang se glace en entendant cette chanson.

Thèmes : Filles assassinées ; Autres crimes

Détails du chant

Titre : Recit terrubl diou plac’h so met [lire : bet] merzeriet ebars en pares Taulé e mis mae diveza. [1892].
Auteur : Louis Le Brun
Structure : 19c 8v 8-7p alt
Timbre : Ton trist

Éditions sur feuilles volantes

  • Référence F-00861 - p. 1-3 - chant n°1 -


Retour à la recherche
Contact Page Facebook