Kanouennoù eus Breizh moullet evit ar bobl
Dataeg follennoù distag
Distro d’an enklask

Oberour : Bocher (François Louis Auguste)

Dave : A-00042
Anv : BOCHER
Anv bihan : François Louis Auguste
Adstummoù an anv : A Barz, Ar C’hoadour, Ar Yeodet

Roll ar c’hanaouennoù evit an oberour-mañ : (19 kan)

Notennig katalog Ollivier

Bocher (Auguste), né à Duault (Côtes-du-Nord) en 1880. C’est en souvenir du séjour de quelques années qu’il fit tout enfant avec ses parents, à Ploulec’h, qu’il prit plus tard le nom bardique de Ar Y eodet. Son père, ayant été nommé garde de la forêt de Porthuault, A. Bocher vint habiter à Kerbernez, en la paroisse de Saint-Servais. En 1908-1909, il dirigea le journal l’Echo du Finistère fondé par l’imprimeur A. Lajat, à Morlaix. C’est à ce moment qu’il fit paraître un volume de gwerziou et de soniou, sous le titre de Bleuniou Yaouankiz (Morlaix, A. Lajat, 1909). — Il a collaboré à Kroaz ar Vretoned (dont il fut pendant quelque temps directeur avec son ami Y. Le Moal, le barde Dir-na-dor), à la revue Ar Vro, au journal Breiz, et à l’Indépendance bretonne (Saint-Brieuc). A. Bocher est également un conférencier breton, très goûté du public. — V. n°s 8 513, 589, 1050.
[Ollivier, La chanson populaire bretonne sur Feuilles Volantes, p. 269-270.]

Distro d’an enklask
Darempred Pajenn Facebook