Kanouennoù eus Breizh moullet evit ar bobl
Dataeg follennoù distag
Distro d’an enklask

Resisadurioù diwar-benn ar c’han

Dave : C-00760
Titl unvan e brezhoneg : Brezel 1870
Titl unvan e galleg : La guerre de 1870
Oberour (anv unvan) : Bonneur (Jean)
Rumm : Gwerzaouet
Yezh : Brezhoneg
Diverradur :
Sur la guerre qui brise les cœurs en Basse-Bretagne fait couler tant de sang qu’un moulin à quatre roues pourrait tourner. En 1870, Napoléon a appelé les soldats contre la Prusse croyant faire une promenade et pouvoir prendre son argent. Mais le roi de Prusse croyait pouvoir faire de même. Il avait un million d’hommes et Napoléon n’en avait que 300 000. En peu de temps, ce fut la débandade. À voir ses airs insouciants et sa peur, ses soldats ne lui faisaient pas confiance : lui dans son palais et les prisonniers dans la plus grande détresse.
Et il fallut envoyer de nouveaux hommes au front. Mobilisés et familles étaient dans la peine en se faisant leurs adieux sachant devoir être tués ou estropiés.
La guerre contre la Prusse terminée, on s’en prit aux chrétiens, on ouvrit les prisons, tua les évêques !
Mon Dieu ! Rendez-nous la paix, libérer le Pape, rendez son enfant à la mère.
Celui qui a fait ce chant a été au camp de Conlie…

Tem : Stourmoù, emgannoù, embiladegoù ; Kudennoù relijiel, (Dispac’h, XIXe-XXe), a enep ar veleien

Munudoù diwar-benn ar c’han

Titl : Guerz nevez var ben ar brezel [1870]
Framm : 52c 4v 13p
Ton : Margodik pe Santez Mari, mam Doue

Embannadurioù war follennoù distag

  • Dave F-00596 - kan nemetañ an embann -


Distro d’an enklask
Darempred Pajenn Facebook