Breton songs on popular prints
Broadsheets database
Back to search

Author: Le Pon (Jean François M.)

Reference: A-00480
Lastname: LE PON
Firstname: Jean François M.
Variants of name: Barzik Kervarzin

List of songs for this author: (26 songs)

Catalog Ollivier notice

Le Pon (abbé). — Né à Plourivo (C.-du-N.), le 24 juillet 1848. Ordonné prêtre (28 février 1874), il fut nommé professeur au petit séminaire de Tréguier (1874-1883). Vicaire de la cathédrale de Tréguier (1883-1891). Les 7, 8 et 9 septembre 1890, eurent lieu à Tréguier des fêtes mémorables pour inaugurer le nouveau tombeau érigé à saint Yves dans la nef de la cathédrale. Le dernier jour, l’évêque de Saint-Brieué et Tréguier nomma chanoine honoraire l’abbé Le Pon. En lui conférant ce titre bien rarement accordé à un vicaire, l’évêque récompensait le prêtre qui avait été l’un des plus actifs organisateurs de cette grandiose manifestation religieuse, mais encore et surtout l’auteur d’fin nouveau cantique à saint Yves, dont les paroles, chantées sur l’air martial de Lez-Breiz (Barzaz-Breiz), s’accordaient pleinement avec les sentiments intimes des nombreux pèlerins. A. Le Braz, présent à ces fêtes, nous dit à propos de ce cantique chanté aux processions qui se déroulaient à travers les rues de la petite cité pendant le Triduum : « Ce cantique de saint Yves, entonné à tue-tête par plus de cinq mille voix, montait en une clameur formidable et roulait au loin comme un hymne de guerre ». Il n’est guère de Trégorois qui ne connaisse ce cantique dont le refrain est :
Na n’eus ket en Breiz, na n’eus ket unan,
Na n’eus ket eur zant evel sant Ervoan. (bis)

Tôt après, le 4 avril 1891, le chanoine Le Pon était nommé recteur de la grande paroisse de Plougrescant, au pays de sainte Eliboubane et de saint Gonéry qu’il célébrera également dans des cantiques. Il y est décédé dans la nuit du 24 au 25 juin 1898.
Auteur de nombreux cantiques et de poésies de circonstance destinées à être chantées. Il a collaboré à Keloio ar Fe, organe de Breuriez ar Fe (diocèse de Saint-Brieuc), Feiz ha Breiz (l’ancienne), la Revue de Bretagne et de Vendée, Kroaz ar Vretoned, l’Hermine.
L’abbé Le Pon a utilisé de nombreux pseudonymes. Voici ceux que j’ai pu identifier : J. Lezaouen (il quitta en 1870 ses études au Grand Séminaire de Saint-Brieuc, pour devenir brancardier avec les mobiles bretons) Laouenan ar C’halvar, Laouenan Zant-Ervoan, Laouenanig Zant-Ervoan (Revue de Bretagne, L’Hermine), Kure Trogeri ou Traougeri, Barzik Kervarzin, Koneri Plouvouskan.
A consulter : A. de la Borderie et Barde du Mene-Bre (abbé Héry), articles nécrologiques (Rev. de Brel., juillet 1898, p. 60¬65); L. Tiercelin,’ Le chanoine Le Pon (L’Hermine, octobre 1898, p. 48).

(1) Le titre exact est : Instruction car ar Gwin-ardant laquent e rim. (Landerneau, Desmoulins, 1849.)
[Ollivier, La chanson populaire bretonne sur Feuilles Volantes, p. 319-320.]

Back to search
Contact Facebook Page