Chansons bretonnes sur imprimés populaires
Base de données de feuilles volantes
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : C-00495
Titre breton (normalisé) : Ar garantez torret gant ar plac’h
Titre français (normalisé) : Le jeune homme trahi par sa bien-aimée
Auteur (normalisé) : Benoit (François)
Date de composition : 1925 (Mentionnée dans le texte)
Genre : En vers
Langue : Breton
Résumé :
L’un était de Coray, l’autre d’Elliant, tous pensaient qu’ils seraient mariés.
« – J’allais voir mon aimée, lui demander si elle voulait se marier. Elle m’assura vouloir être mon épouse. Je la demandais à ses parents mais reçu une réponse désagréable car je n’avais pas d’argent.
J’en pleurais et m’en allais le cœur brisé. Si j’avais pu j’aurais écrit une chanson.
Je revoyais mon aimée au pardon de la Saint-Jean et tombais à ses pieds et lui redisais mon amour.
Mais elle me renvoya, m’incitant à chercher d’autres filles.
Adieu, jeune fille à la langue de serpent, je n’ai plus qu’à devenir ermite, à travailler par tous les temps. »

Thèmes : Différence de classe sociale, métier ; La jalousie, les promesses oubliées

Détails du chant

Titre : Chanson nevez savet gant eun Den yaouank trahisset gant e Vestres
Auteur : Benoit Frances (Elliant)
Structure : 34c 4v 12-15p
Timbre : Melodius Orphee

Éditions sur feuilles volantes

  • Référence F-00371 - unique chant de l’imprimé -


Retour à la recherche
Contact Page Facebook